Mon premier village vacances (j’ai pas eu mal)

août 9, 2015 dans ma vie par Paf

Voilà. C’est fait. J’ai passé quatre nuits dans un village vacances. Histoire d’aller passer quelques jours dans la Loire, nous avons saisi une offre de dernière minute à un prix très raisonnable dans le village vacances d’Amboise. Je n’avais jamais mis les pieds dans ce type d’hébergement.

J’ai vécu il y a très (très très) longtemps une expérience très (très très) douloureuse dans un hôtel club à Djerba (ou aux Baléares, je ne veux pas me souvenir) où les chambres s’apparentaient à des clapiers sans insonorisation, la restauration faisait passer les cantines de mon enfance pour une sélection du fooding (sauf que tu buvais du rosé au lieu de l’eau pour tenter d’éviter vainement l’incontournable chiasse) et les animateurs étaient rémunérés proportionnellement à combien ils t’avaient harcelé pour tenter de t’enrôler dans des activités sportives et/ou débiles. J’ai gardé de cette expérience une aversion pour les vacances en groupe dans un espace confiné (je préfère aller à une université d’été des républicains avec Morano comme monitrice plutôt que de foutre un pied sur un bateau de croisière).

Tout ça pour dire que la formule village vacances ne partait pas gagnante avec moi. Pour celles qui n’y sont jamais allées, ce village, c’est un peu comme le village des schtroumpfs : de petites maisons presque toutes identiques avec de petites allées (tu laisses ta voiture au parking à l’entrée et tu prends une petite charrette à main pour emmener tes affaires dans ta maison, les enfants adorent, ils se battent pour conduire la charrette, c’est super). Chaque maison a sa petite terrasse sans trop de vis-à-vis grâce à des haies touffues. Et elles sont numérotées pour que tu puisses retrouver la tienne.

vvf

Ces maisons sont un peu l’intermédiaire entre un bungalow et une maison de location. Ce n’est pas immense mais très bien équipé. La totalité du village était d’une grande propreté avec une mention spéciale pour la piscine (à toit amovible) très bien entretenue.

Un des points forts de ce type d’hébergement, c’est que des activités sont proposées pour petits et grands (mais pas imposées). Les enfants ont adoré, ils se font des potes à la vitesse de l’éclair et peuvent les retrouver à la piscine ou aux activités du soir. Comme le village est un espace clos sans voitures, tu peux laisser les enfants jouer où ils veulent en toute quiétude. J’ai même laissé à l’ado sa première permission de “une heure du mat’” pour le dernier soir.
Le village a été refait à neuf assez récemment, donc les maisons et tout l’équipement sont en parfait état (les pelouses, il faudra quelques mois pour qu’elles repoussent). Près de l’accueil, il y a une salle bar-restaurant (des formules en pension complète sont proposées), les locaux qui accueillent les enfants (quatre tranches d’âge) et une laverie en libre-service. Ce village ne contient pas de “bulle” pour les ados qui semblent fort appréciées dans d’autres villages (lieu de rassemblement où ils peuvent écouter leur musique et tenter de se rouler des pelles).
L’emplacement du village est de premier ordre : situé sur les hauteurs d’Amboise, il faut à peine un quart d’heure à pied pour aller au château ou au Clos Lucé (ou Léonard de Vinci passa ses trois dernières années).

Amboise

Amboise

Chenonceaux

Chenonceaux

Chenonceaux est à 12 km, nous l’avons visité lors d’une nocturne magique vu qu’il n’y avait presque personne (et que c’était moitié prix).

chaumontsurloire

Chaumont-sur-Loire à 18 km. Le Château est superbe, abrite des œuvres d’art contemporain et les jardins à la thématique renouvelée chaque année sont vraiment extraordinaires. Déjeuner délicieux à Valaire (10km de là) au restaurant l’Herbe Rouge.

Chambord

Chambord

Nous nous sommes arrêtés à Chambord à l’aller et nous sommes rentrés en passant par Lavardin (Loir-et-Cher) et son église romane du XIe siècle puis Chartres et sa cathédrale. Nous avons mangé un des meilleurs burgers de notre vie au petit bistrot, 12 place Billard (à deux pas de la cathédrale).

Ce village vacances s’est avéré confortable, chacun y est libre de ses horaires et de ne pas participer à la soirée paella. Le personnel du village était accueillant et très à l’écoute, je ne parlerai donc pas du minigolf quatre trous le plus pourri qu’il m’ait été donné de voir de ma vie. Pour tout le reste, je recommande même aux agoraphobes misanthropes de mon espèce.